Cie Rouge Virgule

Cie Rouge Virgule

Présente :

 

Création 2018 : « Les liaisons numériques », théâtre en fuite 2.0
Duo tout public pour l’espace public,
à partir de 10 ans
└► Voir le teaser

Durée 60 min

« Spiderman22 capte l’attention de 148 amis sur Snapchat, un véritable pro. Il est en mode Flammes depuis sept jours avec Blancheneige941. Ça chauffe ! Pour conserver ce mode, ils doivent s’échanger plusieurs Snaps par jour. Spiderman22 est mal, il a la pression, il ne s’agit pas de rater un message, une photo trop bien ou une vidéo énorme de Blancheneige941 ».

Par une succession de scènes comme autant de pop-up s’ouvrant sur nos écrans, le public est invité à suivre les deux comédiennes au rythme endiablé du numérique, pour une plongée aussi drôle qu’édifiante dans l’univers des réseaux sociaux.
Que vous soyez accro, résistant ou repenti, rejoignez-nous !

Extraits de L’abeille – Matt Hartley, traduction Séverine Magois, éditions théâtrales – Haut-débit, Sylvain Renard, éditions Color Gang – Je te regarde, Alexandra Badéa, l’Arche éditeur – La nouvelle série trop bien – Eric Arlix.

Création, interprétation et mise en scène : Valérie Surdey et Catherine Mouton
Création costumes : Caroline Delannoy
Création sonore : François Boutibou
Travail du mouvement : Angèle Puchot et Fanny Léon
Conception graphique accessoires : Hervé Baret et Olivier Magni
Avec les regards complices de Nathalie Pagnac et Hélène Sarrazin
Remerciements à Chiko pour le rap
Production : L’Usine CNAREP-Tournefeuille, Quai des savoirs – Toulouse Métropole, Réseau des arts de la rue Bourgogne Franche-Comté – Le Club des 6
Aide à la création : Région Occitanie, Ville de Toulouse, Conseil Départemental Haute-Garonne
© Michel Bonnet

 

Création 2015 : « Juste un jour », Théâtre, jazz et jeux de cubes.
Spectacle pour tous dès 1 an.
└► Voir le teaserCie Rouge Virgule - Juste un Jour

« Juste un jour », ce serait l’histoire d’une journée, depuis le moment qui précède l’éveil à celui qui précède les rêves. Une journée comme une grande aventure quotidienne, avec ses rituels, ses inattendus et ses émerveillements. Pour la raconter : 2 personnages fantaisistes, le jazz et treize caisses blanches. Treize ? Oui treize, disposées en cercle comme une grande horloge. Treize caisses : un formidable jeu de cubes pour construire le dedans, le dehors, le dessus, le dessous… et le monde à l’envers. Ce serait comme une journée d’enfance, colorée, tonique et jubilatoire.

Création et interprétation : Catherine Mouton et Valérie Surdey
Regard extérieur : Hélène Sarrazin
Costumes : Caroline Delannoy
Petits décors et accessoires : Caroline Blin
Accompagnement création musicale : Myriel Grosbard-Salim
Construction : Bertrand Trocmé
Lumières : Didier Glibert
Production : Les Thérèses
Partenariats – aide à la création : L’Usine, CNAREP, dispositif Faber ; SPEDIDAM

 

La compagnie

La compagnie est née en 2014.

Son axe de travail est de créer des objets d’écriture théâtrale contemporaine à la fois exigeants et accessibles à tous, qui manient l’abstraction, le décalage et l’épure. Nous aimons surprendre le public, à travers notamment des choix musicaux inattendus, des esthétiques affirmées et l’énergie du mouvement. Nous constituons une équipe dès la phase d’écriture : artistes plasticiens, musiciens, chorégraphes, et auteurs.

Tout au long du travail de création, nous proposons des échanges avec le public (ateliers, lectures, sorties de résidence, bords de scène…) pour partager nos recherches et notre univers.

Notre première création « Juste un jour » (2015) est un spectacle jeune public qui s’adresse à tous dès 1 an. Fondée sur le jazz, un univers très graphique, une narration espiègle et ludique proche de la chorégraphie, la pièce est un succès et donne lieu en 2017 à une version pour l’espace public. A ce jour, ce spectacle encore en tournée dépasse les 150 représentations

En 2016, la compagnie Rouge Virgule est lauréate de l’appel à projet du Marathon des mots à destination des collégiens. Elle propose une lecture théâtralisée de 4 nouvelles de Thomas Scotto, issues du recueil « Mi ange mi démon ».

En 2018, Rouge Virgule donne naissance à une nouvelle création : intitulée « Les liaisons numériques, théâtre en fuite 2.0 ». Ce duo tout public pour l’espace public interroge nos rapports aux réseaux sociaux et, plus généralement, révèle l’étrangeté de nos activités et échanges liés aux technologies numériques.

Actuellement en tournée, cette pièce est le fruit d’un minutieux travail de documentation : enquêtes, lectures, échanges avec des chercheurs, en partenariat avec le Quai des Savoirs. Tissée d’extraits de textes de Matt Hartley, Sylvain Renard et Alexandra Badea – auteurs qui interrogent nos relations sur les réseaux -, la traversée proposée repose aussi sur une commande passée à Éric Arlix, et questionne globalement l’économie mondialisée dans laquelle s’inscrit le social media.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.