Le Collectif à moi tout seul

Pedalo Cantabile

Présente :

 

« Pedalo Cantabile », un karaoké acoustique et mobile qui nous invite à s’arrêter un instant pour chanter tous ensemble. Perché sur son vélo, Julien Chéné, à la guitare ou à l’accordéon, accompagne et dirige son éphémère chorale. Une liste de chansons est proposée au public qui choisit l’œuvre à interpréter. Paroles et illustrations défilent grâce au coup de pédale de Julien, et à un ingénieux système, comme les pages d’un livre qui se dérouleraient.

En prônant le partage et la mise en commun, Julien Chéné met l’accent sur le plaisir que procure le chant. L’essentiel réside dans un premier temps dans la constitution du public puis dans la participation de ce dernier. Le choix des chansons constitue ainsi un premier pas participatif, aide au lâché prise et ouvre la porte au chant. Comme le dit Julien Chéné, dans ce spectacle : « c’est le plaisir qui est mis en avant plus que la justesse du chœur, la rigolade plus que le demi-ton de la quinte augmentée. »
-► Voir son site

Artiste interprète : Jean Chéné
Décoration : Sarah Debove
Chargé de tournée : Marie Maurette
Production : Les Thérèses

L’artiste :

 

« Né dans un château du Maine et Loire, j’étais prédestiné à un penchant pour le luxe et les chansons de Bobby Lapointe. L’appât du gain me poussa donc à débuter sur les planches avec une compagnie de théâtre amateur, puis après un bref détour par la faculté de sociologie, à me former comme intervenant (théâtre, cirque, éveil corporel). Une fois ce BEATEP en poche, la jonglerie s’empare de moi et nous créons avec un metteur en scène et une pianiste,  une compagnie (Les 3 jeudis) et deux spectacles. Souhaitant approfondir ma formation scénique, j’entre au Centre Régional des Arts du cirque de Lomme (59) ou durant 2 ans je nourrirai ma pratique jonglistique de nombreux éléments nutritifs. En parallèle de plusieurs spectacles en tant que jongleur, en solo ou au sein de compagnies, je suis embarqué dans des projets inattendus et j’exerce alors comme : chef de coeur, échassier, metteur en scène, marionnettiste, costumier. En 2012, à l’invitation du Cirque plein d’air pour une reprise de rôle, je pose les balles de jonglage pour attraper sérieusement les bretelles de l’accordéon. Depuis 4 ans, je me forme donc à cet instrument notamment (depuis 2015) sous forme de stages réguliers au CNIMA, sans être certain de pouvoir un jour jouer Piazolla en jonglant avec mes pieds et en chantant Lapointe, le tout sur une paire d’échasses… »

Julien Chené

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.