Cie Le Bestiaire à Pampilles

Bestiaire à Pampilles

└► Voir le site de la compagnie

Présente :

 

« HEXIS », une création 2018, où une compagnie de spectacle émergente s’interroge sur sa condition d’existence et son rôle à jouer dans la société.
└► Voir la page dédiée au spectacle

« La Gaarde », une création 2016 qui nous entraîne dans l’épopée d’un détachement de 4 personnages de la garde suisse. Voir la description détaillée dans l’onglet « création » ou directement ici.
└► Voir la page dédiée au spectacle

« Container », encore une création 2016. Un solo glam’déglingue. Oscillant entre fragilité et puissance comique, musique et théâtre, CONTAINER invente un espace où l’existentiel côtoie sans cesse l’anecdotique et échappe aux règles. Le rire naît là où on ne l attend pas. Vous pouvez accéder à une description détaillée dans l’onglet « création » ou directement ici.
└► Voir la page dédiée au spectacle

« Man on The Spoon », est un solo d’Alexandre Bordier à travers lequel nous retrouvons un comédien suisse un brin perdu, en tête à tête avec le diable afin de lui demander de l’aide. Mais, avant de conclure un pacte avec lui, le malin, exigeant, désire que l’Helvète lui montre ses talents… Une fantaisie drolatique, aussi visuelle que verbale et musicale. Alex Bordier (ex-troublion des épis noirs) n’a pas son pareil pour camper des personnages lunaires et délirants : cette nouvelle recrue dans sa galerie de portraits promet des éclats.
└► Voir la page dédiée au spectacle
Solo Fantasque de et par : Alexandre Bordier
Mise en scène : Sigrid Perdulas
Déco : Alex Baladi

« Lux interior, clowns not dead » est « un concert punk de clowns ». Convaincus d’être la pierre manquante de l’édifice de la musique actuelle, ils investissent la scène. Mais les pulsions instinctives liées à cette musique vont vite les dépasser et transcender le genre… Ainsi, ce qui devait être un concert de musique amplifiée « classique », glisse irrémédiablement vers le concert catastrophe. Ce qui ne les empêchera jamais d’aller au bout de leur répertoire, voir plus…
└► Voir la page dédiée au spectacle
De et par : Sigrid Perdulas, Alexandre Bordier et Pierre-Robert Tissot
Mis en scène : Michel Dallaire
Soutien : Maison de Quartier de la Jonction de Genève ; Service cantonal de la culture de l’Etat de Genève ; Direction des Affaires Culturelles de la ville de Genève ; Fondation Ernst Göhner
Résidence : Hangar des Mines (Alès) et l’Usine, lieu conventionné dédié aux arts de la rue, Tournefeuille.

« Marie-Glawdys et Max-Paul expérience » forment un couple de nobles empruntés et en perpétuel décalage avec la réalité. Pour vivre, ils se donnent en spectacle et c’est tant mieux. Elle est étrange, il est bizarre. La folie qu’ils essaient de contenir dès leur entrée en scène va se révéler petit à petit sous vos yeux, jusqu’à atteindre pour notre plus grand plaisir un délire incontrôlable ! Ils campent leurs personnages avec une grande précision et avec un humour frais et extravagant dont on ne se lasse pas. Ainsi, Sigrid Perdulas et Alexandre Bordier, que vous aviez peut-être connu dans la compagnie Les Epis Noirs, débarquent de Toulouse… Un rien singuliers, leur prestation ne manquera pas de vous perturber !
└► Voir la page dédiée au spectacle
De et avec : Sigrid Perdulas et Alexandre bordier
Regards extérieurs : Christine Rossignol et Michel Dallaire

Production : les Thérèses

La Compagnie :

 

En 2003, Sigrid Perdulas et Alexandre Bordier créent la compagnie du Bestiaire à Pampilles. En travaillant par la suite avec Michel Dallaire, formateur et metteur en scène, leur démarche artistique propre se précise et permet à chaque comédien toute l’audace nécessaire à la création d’un projet original et forcément personnel. Au fil du temps, les créations du Bestiaire s’articulent autour du jeu clownesque, avec une forte implication physique et un souci esthétique.

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.